Bienvenue ! 


Psychologue clinicienne et diplômée de l'EHESP (CAFDES),
Erica Estevan est formatrice consultante auprès d'établissements et services sociaux/médico-sociaux, pour l'élaboration, la mise en oeuvre et l'évaluation des démarches de projets, en particulier celles dédiées aux dispositif projets personnalisés.
 A ce titre, elle a conçu et formalisé un cadre de référence théorique et pratique, traduit aujourd'hui au sein de plusieurs organisations sociales et médico-sociales.

L'approche développée se veut pragmatique et transférable aux divers contextes professionnels.
En ce sens, les formations proposées s'appuient sur l'expérimentation et la mise à disposition d'outils concrets, opérationnels et accessibles, en vue d'une possible mise en oeuvre sur le terrain.


Les orientations de notre organisme de formation : 

Depuis 2013, notre organisme de formation mène des actions auprès d’établissements et services du secteur social et médico-social, en leur proposant diverses prestations (formation continue, expertise, évaluation, conseil et coaching d'équipe). Nous orientons nos actions de manière à promouvoir le droit des personnes accompagnées, à opérer leur propre choix de vie. Pour cela, nous intervenons principalement dans quatre domaines, au regard de nos valeurs et notre vision du monde.

  La valorisation d’une logique de parcours au service des projets personnalisés 

La démarche de projets personnalisés promeut le droit des personnes à opérer leurs propres choix de prestations et, au-delà, à les inscrire dans une logique d’auto-détermination dans leur parcours de vie. Par sa nature fondamentale – la rencontre entre une situation personnelle donnée, une organisation, ses acteurs, des finalités plus ou moins convergentes –, le projet personnalisé fournit aux professionnels, les principaux repères qui balisent leurs pratiques.
D’après la CNSA, « La notion de parcours de vie désigne l’ensemble des évènements intervenant dans la vie d’une personne et les différentes périodes et transitions qu’elle connaît. Ces dernières affectent son bien-être physique, mental et social, sa participation à la vie sociale. […] Dans ce nouveau mode d’accompagnement, la notion de parcours est autant à analyser au sein de la structure qui accompagne la personne qu’en dehors de cette structure. ».

 De la rencontre à l’établissement d’une relation d’accompagnement : valeurs, positionnement et posture professionnels

Le terme de rencontre connaît différentes acceptions, qui renvoient à la notion de partage et de rapprochement. Il devient par là-même, la condition à l’établissement d’une relation dite d’accompagnement ; ce qui implique nécessairement un co-engagement entre deux parties et un rapport de co-influence. Il s’agit en d’autres termes, de co-créer un espace de liberté partagé – entre accompagnant et accompagné – propice à l’instauration d’une alliance coopérative.
En effet, « la bientraitance est une notion qui ne peut se comprendre que dans le sillage d’une recherche collective de sens. Elle s’inscrit dans le projet éthique indissociable de l’action sociale et médico-sociale, qui est une tentative d’articuler le plus justement possible les situations les plus singulières avec les valeurs les plus partagées – valeurs de liberté, de justice, de solidarité, de respect de la dignité. En ce sens, la bientraitance est bien « l’enjeu d’une société toute entière, un enjeu d’humanité. ».

 La coopération en équipe pluri-professionnelle : condition pour un accompagnement personnalisé
 
Les établissements et services sont désormais invités à penser leurs modes d’organisation et de fonctionnement, en proposant de nouvelles modalités de coopération en équipe pluri-professionnelle. Ainsi, les positionnements et postures des professionnels de l’accompagnement, comme leur manière d’exercer leurs fonctions, s’en trouvent particulièrement convoqués ; l’enjeu étant de « co-construire et de mettre en œuvre une dynamique de coopération » et de créer les conditions d’un accompagnement de qualité à l’endroit des personnes bénéficiaires. Pour autant, cet exercice est loin d’être simple.
En effet, « pour le professionnel, le travail d’équipe est à la fois le lieu où il est reconnu dans ses compétences et dans son champ d’action, mais aussi le lieu de la confrontation à la différence des autres membres. C’est parfois une situation complexe qui renvoie le professionnel dans sa pratique, qui exige de lui une implication personnelle et une démarche professionnelle de positionnement. ».

 L’approche systémique du management comme condition d’une offre de services de qualité

Désormais, dans ce contexte, les managers se retrouvent à exercer leurs fonctions différemment - bien loin des modes de pensée classique - dans des contextes organisationnels de plus en plus complexes, en adoptant une vision systémique des situations ; qui privilégie l’incertitude, l’imprévisibilité et les prépare à « manager dans la complexité ». Parallèlement, quel que soit le rôle managérial qu’ils exercent, ils sont amenés à concevoir de nouveaux systèmes d’intelligibilité organisationnelle, au sein desquels, les modalités de coopération et de régulation, occupent une place majeure.
Dans tous les cas, l’enjeu est de taille pour ces derniers, puisqu’ils doivent être en capacité, de proposer et de construire des dispositifs souples et adaptables aux évolutions environnementales et à leur complexification, tout en proposant une offre de services personnalisée à maxima, à la situation singulière des bénéficiaires accueillis.

Erica Estevan est formatrice consultante auprès d'organismes de formation professionnelle. Elle intervient également auprès d'organisations du secteur social et médico-social.

ACTUALITE :

Livre : L'illusion de la réalité. Pour un éloge de la complexité humaine 
lien ici 
Thématiques : La recherche du bonheur - les croyances - les circuits de la communication influente - l'accompagnement - l'éducation des enfants

Roman : Je l'aimais sincèrement